Retour en Afrique : les 8 difficultés

Temps de lecture : 7 min

Bonjour les repats, 

On y est ! Je lance la première édition de repat africa qui est une organisation non gouvernementale (ONG).

En 5 jours seulement, nous avons dépassé les 400 repats dans la communauté, merci pour votre confiance ! 🙏

Un(e) de vos ami(es) vous à transféré cette édition ?  Pour recevoir les prochaines et discuter avec toute la communauté, abonnez-vous ici :

Pourquoi repat africa et sa newsletter ? 🤔

Le but de cette newsletter est de :

  1. Partager des réflexions sur le retour en Afrique de sa diaspora

  1. Bâtir une communauté de repats solide

  1. Créer des actions communes

  1. Mettre en avant des entrepreneurs et succès de repats 🙏

Pourquoi ce nom ? 

Repat vient de repatriement qui veut dire : "Retour de personnes dans leur patrie d'origine".

Le sujet des repats d'Afrique a pris beaucoup d'ampleur depuis 2-3 ans ; je pense que ce ne sont que les prémices d'un mouvement important qui s'annonce car nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir participer au développement économique du continent.

Nous revenons donc au sujet d’aujourd’hui, nous allons nous plonger dans les réalités africaines en listant les difficultés qui (selon moi) sont à prendre en compte dans votre prise de décision.

Il peut être difficile d’envisager un retour ou investissement en Afrique en raison des nombreux obstacles qui s’imposeront tôt ou tard sur les plans économiques, administratifs mais aussi culturels.

Différence culturelle et famille 👨‍👩‍👧‍👦

Envois d'argent en Afrique 

En 2019, la diaspora africaine est devenue la première source de financement du continent. Les envois d'argent des africains à leur famille ont dépassé l'aide au développement et les investissements directs étrangers.

L'Egypte est le pays africain qui reçoit le plus d'argent de sa diaspora par an (29 M de dollars) suivi par le Nigéria (24 M de dollars).  En Afrique francophone, le Sénégal arrive en tête suivi par le Congo (RDC).

Certains africains se sacrifient en Occident afin d'envoyer tous les mois des sommes conséquentes d'argent à leur famille au pays, ce qui peut entraver leur projet de retour ou d'investissements en Afrique.

C'est très honorable mais il est de notre responsabilité d'utiliser ces moyens de transfert avec parcimonie. En effet, envoyer trop d'argent pourrait avoir des conséquences contre-productives.

Je constate que ces 2 schémas d’investissement sont suivis : 

Schéma "save-to-give"

  • Économiser une partie de son salaire 

  • Envoyer un pourcentage de son salaire à sa famille en Afrique, pour les aider et éventuellement gérer un business

  • Constater que tout ou partie de cet argent a été utilisé à mauvais escient

Schéma "save-to-invest"

  • Économiser au minimum 10% de son salaire 

  • Investir dans un business lucratif en Afrique en étant accompagné

  • Reverser un pourcentage des bénéfices à ses proches au pays

  • Ré-investir dans un autre business ou accroître son activité

😔 Je remarque que le schema "save-to-give" est particulièrement utilisé dans la communauté africaine occidentale. Selon moi, il restreint la capacité de celle-ci à investir en Afrique et maintient la famille au pays dans une situation de dépendance.

😀 Je préconise plutôt le schema "save-to-invest" qui permet d'investir dans un business, récolter des bénéfices et ensuite aider les proches au pays en leur reversant, par exemple, un pourcentage (à définir à l'avance) des bénéfices. Je pense que cette manière de faire est plus sereine et fructueuse.

Arnaques 

Malheureusement, les arnaques existent et sont particulièrement présentes en Afrique. Par exemple, vous souhaitez acheter un terrain, une maison ou construire un immeuble et vous confiez la gestion des travaux à votre proche sur place ? Vous avez des chances de vous faire arnaquer, la preuve avec quelques témoignages reçus : 

"Mon frère a acheté un terrain à 40 millions de FCFA mais le vendeur avait vendu ce terrain à 3 personnes, différentes ! Résultat : tout le monde au tribunal ! Et vu la lourdeur administrative que l'on peut observer dans notre pays, il n'est pas encore sorti d'affaire."

Olivier

ou encore :

"Ma mère se fait arnaquer par mes cousins au pays ! Ils lui promettent deux villas et elle envoie 500 euros par mois pour la construction, le chantier dure depuis 2 ans et rien à ce jour."

Fatou-Bintou

🔔 Je travaille actuellement sur un fichier de référencement régulièrement mis à jour pour les repats du réseau afin de vous faire accompagner les meilleurs partenaires pour votre retour en Afrique. Je vous le ferai parvenir dès que possible.

Trouver un emploi 👨‍💻

Vous lancer à la recherche d'un emploi qualifié en Afrique (avec de bonnes conditions) n'est pas une mince affaire, beaucoup de repats ont une désillusion en arrivant là-bas. En effet, il est fort probable que le revenu que vous gagnez en Occident soit en fort décalage avec le salaire proposé par l'entreprise locale. D'une part,  car les profils locaux sont de mieux en mieux formés et, d'autre part, les entreprises, dans une politique de diminution des coûts, se tournent vers ces profils locaux qu'ils estiment plus légitimes.

Cependant, depuis de nombreuses années et encore aujourd'hui, il n'est pas rare de trouver des emplois pour des Occidentaux (repats ou non) dans des multinationales ou grandes entreprises locales, qui proposent un package complet d'expatrié, très attractif : 

  • 💵salaire confortable 

  • 🏠logement de fonction meublé et équipé

  • 🚘véhicule de fonction (avec ou sans chauffeur)

  • 🎓frais de scolarité pris en charge pour les enfants

  • 🧹prestation ménage 

  • 💊une mutuelle 

  • ✈️billets d'avions A/R pour rentrer voir leurs proches en Occident

Toutefois, je pense que ce type de contrat-package-d'expatrié-de-luxe est appliqué, dans une grande proportion, au détriment de la population locale. En effet, rares (très rares voire nulles) sont les fonctions que des locaux ne peuvent exercer. Or, ces contrats peuvent coûter jusqu'à 5 fois le prix d'un contrat local. Ces emplois sont donc au détriment d'une population locale qui subit un fort taux de chômage.

C'est pourquoi, je pense qu'aujourd'hui, en tant que repats nous devrions soutenir les économies locales et nous orienter en priorité vers l'entrepreneuriat et l'investissement.

🔔Je rédigerai prochainement un article qui regroupera des astuces pour trouver un emploi en Afrique. N'hésitez pas à partager vos tips en commentaire pour aider le maximum de personnes à la recherche d'un job en Afrique.

Le système de santé 🏥

En tant que français issu de l'immigration africaine, l'une des premières choses qui m'inquiétait lorsque j'envisageais de travailler en Afrique était l'éventuelle perte des avantages du système de santé français. 

D'après l'OMS : 

  • En Europe, il y a 32 médecins pour 10 000 habitants

  • En Afrique, c'est 2 médecins pour 10 000 habitants 😱

Le système de santé en Afrique est insatisfaisant et l'inégalité face aux soins est importante, on le sait. Il y a certes, de très bons médecins dans beaucoup de villes, mais j'évoque ici la faiblesse du système de santé en général. Même les dirigeants des pays vont généralement se soigner en France, en Suisse...

En tant que repats, afin d'être rassuré, il sera préférable d'opter pour une mutuelle internationale et y ajouter des garanties additionnelles (telles que l'assistance rapatriement, responsabilité civile vie privée). Ainsi, moins d'inquiétudes !

Les infrastructures 🏢

Vu de l'Occident, il paraît évident de disposer de routes, de réseaux ferroviaires, d'installations de traitement et d'assainissement de l'eau et de réseaux performants de télécommunications.

L'Afrique subsaharienne, quel que soit le type d’infrastructure, est victime d’un sous-équipement, dû pour partie à la vétusté des infrastructures coloniales ou post-coloniales qui ont été peu entretenues, et pour partie au sous-investissement de la part des gouvernements africains, par manque de budget ou par manque de vision politique et économique.

Les principales difficultés que l'on peut constater :

  • Le réseau routier, le plus faible au monde, est insuffisant et détérioré (on compte 7km "de bitume" pour 100km2). Les embouteillages, la maîtrise du code de la route "particulière" font que beaucoup de routes sont très dangereuses (la liaison entre Douala et Yaoundé au Cameroun est malheureusement connue pour être l'une des plus dangereuses au monde !).

  • La vitesse, fiabilité et couverture du réseau internet encore faible

  • Les coupures récurrentes d’électricité

  • Les problèmes d'assainissement : le traitement des eaux usées et l'évacuation des eaux pluviales sont de réels problèmes au quotidien (340 millions d'Africains n'ont pas accès à l'eau potable). Les coupures d'eau sont présentes également dans les grandes villes.

Il y a tout de même du positif car de nombreux investissements sont réalisés :  100,8 milliards de dollars en 2018, soit une hausse de 24 % par rapport à 2017. C'est même 38 % de plus que pour la période 2015-2017, d'après le nouveau rapport du Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA) (Source : afdb.org)

Les secteurs gagnants sont l'énergie, les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication). 

Cela donne de l'espoir pour l'avenir. 🙏

La corruption à tous niveaux 💸

D'après le rapport 2018 de Transparency International, l'Afrique est la région du monde où il y a le plus de corruption. L’ONG classe chacun des pays par une note allant de 0 (fortement corrompu) à 100 (très peu corrompu, la moyenne africaine se situe à 32, contre 43 au niveau mondial. 🤔

La corruption est répandue à tous les niveaux. Vous souhaitez déposer un papier administratif pour créer une entreprise locale ? Vous serez peut être amené.e à "donner un petit quelque chose" en plus pour que votre dossier avance plus vite ou avance tout court. C'est malheureusement un moyen d'arrondir des fins de mois difficiles dans des pays où le revenu moyen peut être de 30€/mois pour 40h/semaine sans allocations ni chômage.

Selon un rapport de l'OCDE, la corruption est préjudiciable au développement économique, politique et social. Elle fausse la concurrence sur le marché, affaiblit la productivité et empêche finalement une croissance économique durable. 

➜ Cependant, nous ne devons pas céder. Nous avons un rôle à jouer dans le renversement de cette tendance. En effet, selon le rapport de l'OCDE, le secteur privé a un rôle important à jouer dans l’amélioration de l’intégrité et de la responsabilité des entreprises, tout en garantissant la croissance à travers un environnement propice à l’attrait des investissements étrangers. 

La lenteur administrative 🏢

Les services publics africains sont confrontés à des fléaux dont la corruption et l'absentéisme qui rendent difficile la relation entre les africains et leurs administrations. Les démarches pour réaliser une carte d'identité peuvent prendre des mois.

Globalement, la digitalisation des services publics en Afrique sub-saharienne est insatisfaisante. Les agents du service public ne sont pas seuls responsables, le manque de moyens et d'investissements (matériels et formation) des gouvernements notamment dans les outils numériques ne facilite pas la tâche. L'accroissement de la population (2 milliards d'africains en 2050) ne va pas faciliter les délais de traitement.

Dans le cas où vous auriez à importer de la marchandise en Afrique, en plus des droits de douane élevés, les frais portuaires dus au retard et à la corruption de l'administration ne sont pas à prendre à la légère...

➜ Digitaliser les services publics pourrait fortement réduire la corruption ainsi que la lenteur des dossiers. En tant que repats, vous devez prendre en compte cette réalité dans vos plans.

La pollution 💨

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l'Afrique est la région la plus polluée du monde après l'Asie du sud. La ville de Dakar au Sénégal est la plus polluée d'Afrique.

Quelles en sont les raisons ? 

  • Les combustibles solides comme le charbon ou le bois pour cuisiner alimente la pollution domestique qui est responsable de 24% des décès en Afrique (OMS).

  • La pollution liée aux transports est responsable de 50% des décès prématurés selon Climate Change News.

  • Entre 1990 et 2013, la pollution extérieure a augmenté de 36%.

Je pense que les importations de véhicules vétustes et la sur-utilisation du plastique sont des facteurs importants de la pollution en Afrique. Cependant, les gouvernements réagissent, voici quelques récentes mesures prises par plusieurs pays : 

  • Sénégal : interdiction d'importer un véhicule de plus de 8 ans

  • Tanzanie et Kenya : interdiction d'utiliser des sacs plastiques (sous peine de 79€ d'amende et 7 jours de prison 😶pour l’un, et 32000€ d’amende pour l’autre)

La Sécurité 👮‍♀️

La situation d'un pays à un autre est extrêmement hétérogène. Effectivement, la sécurité de chacun des pays d'Afrique Subsaharienne dépend de la situation historique, socio-économique et politique du pays.

Par exemple, la situation en République centrafricaine, où 70 % du territoire échappe au contrôle du pays, est incomparable à celle au Sénégal, où la vie y est relativement plus paisible.

Ma position est la suivante : l'Afrique change, l'Afrique évolue. Issus de la diaspora, nous ne devons pas nous restreindre à nos pays d'origine. Si pour le moment la situation n'y est pas favorable, alors regardez le pays voisin, car l'Afrique est grande. Et qui c'est ? Après un premier business fructueux dans un pays africain, votre deuxième business sera sur la terre de vos ailleux ? 😉

Vous avez des ami·es qui préparent leur retour en Afrique ? 🌍

Envoyez-leur cette première édition. 😉

Share

Votre avis est important ! 

Partagez-le nous en laissant un commentaire :

View comments

Vous souhaitez en savoir plus ou collaborer ? Répondez simplement à ce mail. 📩

Take care 🙌

Kara

P.S : Suivez nous sur Instagram 😉

Follow us on Instagram